SYMBOLISME ET ESOTERISME

Le Bestiaire du Christ

LE BESTIAIRE DU CHRIST

de Louis CHARBONNEAU-LASSAY

1018 pages
Fort volume 23 x 30 cm

Pages intérieures 90 g ivoire
Couverture 320 g Rives Tradition ivoire
Rabats de 9 cm sur les plats de couverture.
Reliure dos carré cousu.

1157 figures gravées sur bois par l’auteur.

ISBN : 978-2-909554-23-5
Édition 2018

Prix 120 €

Tirage de la présente édition
150 exemplaires numérotés
50 exemplaires hors commerce

Reprise fidèle de l’édition originale parue chez Desclée de Brouwer en 1940.
Un bombardement de la ville de Bruges détruisit la majeure partie du tirage et des bois gravés de l’auteur.

Expédition

LA CHEVALERIE

de Léon GAUTIER

Réédition – Victor Palmi – Paris  1884
Fort volume in-quarto 20 x 27 cm
790 pages
Illustré de nombreux dessins dans le texte, mais aussi de 25 gravures pleines pages, par de grands artistes : Luc Olivier Merson, Édouard Zier, G. Jourdain et Andriolli.

Pages intérieures 90 g blanc naturel
Couverture Keycolour 300 g rouge
Dorure à chaud

ISBN : 978-2-909554-11-2
Édition 2014

Prix 90 €

Léon Gautier,  professeur de paléographie à l’école des chartes, a contribué par ses travaux à remettre à l’honneur les épopées chevaleresques et médiévales.
Passionné par l’homme et son vécu, Léon Gautier étudie tous les aspects de la vie du chevalier.
Il décrit dans le détail, son enfance, son entrée dans la chevalerie, son adoubement, son mariage, le matériel de guerre, l’attaque d’un château…
Il dépeint, en même temps que l’ordre de chevalerie, la société chrétienne du Moyen Âge, son art, sa spiritualité et ses valeurs de courage et d’honneur.
Un ouvrage de référence.

Expédition

TRAITE D’ICONOGRAPHIE CHRETIENNE

Mgr X. BARBIER DE MONTAULT

Reprise de l’édition originale parue chez Louis Vivès – Paris 1890
Deux forts volumes format 20 x 27
Tome 1 – 394 dessins –  39 planches
Tome 2 – 394 dessins –  39 planches
Dessins d’Henri Nodet

Intérieur 90 g Olin blanc naturel
Couverture Keycolour bourgogne
Marquage argent à chaud

ISBN : 978-2-909554-13-6
Édition 2014
Prix 120 € les deux volumes

Iconographie, est une locution composée de deux mots grecs, image et écrire. Elle signifie donc  la « description des images. »
Image, dans ce traité, se prend dans son acceptation la plus large et s’entend comme représentation plastique et graphique, quelque soit la matière : statue, peinture, gravure, dessin.
L’iconographie est une science, c’est à dire qu’elle a ses règles et ses principes. On démontrera dans ce traité que les artistes et ceux qui les inspiraient, n’ont pas agi arbitrairement, mais d’après une méthode traditionnelle et raisonnée. Les sources de l’iconographie sont : la bible, qui contient le texte sacré ; les évangiles apocryphes, qui ont joui d’une si grande vogue pendant tout le Moyen Age ; la liturgie, qui par ses offices divers étaient à la portée de tous ; la légende dorée, qui se lisait à l’égal des actes des saints ; les saints pères, qui ont surtout fixé l’interprétation rigoureuse de l’écriture et poser les fondements du symbolisme Chrétien.
Voilà ce que propose, Monseigneur Xavier barbier de Montault, archéologue et historiographe, dans cet érudit et précieux ouvrage sur l’iconographie chrétienne.
Important ouvrage indispensable dans toute bibliothèque d’étudiant ou de chercheur.

Expédition

L’ART PROFANE DANS L’EGLISE.
Ses licences symboliques, Satiriques et fantaisistes.

Docteur Gustave Joseph WITKOWSKI

Reprise de l’édition originale – Jean Schemit 1908
Deux forts volumes format 20 x 27
Tome 1 – France – 480 pages illustrées de 636 gravures
Tome 2 – Etranger – 438 pages illustrées de 534 gravures
46 planches
Gravures de G.-A. Payraud

Pages intérieures 90 g Olin blanc naturel
Couverture noire Keycolour 300 g
Marquage blanc à chaud

ISBN : 978-2-909554-12-9
Édition 2014
Prix 120 €

Édité chez Jean Schemit  le même éditeur que Fulcanelli. Cité par celui-ci dans son Mystère des Cathédrales, l’auteur a retenu l’attention de certains ésotéristes avertis.
Parfois licencieux, l’ouvrage de Witkowski, vise à démontrer que l’art religieux ne parvient pas toujours à s’abstraire des pesanteurs de la chair pour s’élever dans les sphères célestes.
L’auteur fut un chasseur d’images équivoques ou scabreuses. – Archer
Eugène Canseliet dit à son propos : Iconographie et texte uniquement axés sur le bizarre et semblablement étranger à l’édification, sont riches, très souvent, de cet hermétisme que Jean Schemit avait décelé, avec autant de convictions que de sagesse.
L’art du tableau à énigme, peint ou sculpté, multipliait  à l’envie jeux de mots et jeux d’images. Sous cet aspect ludique étaient figurées, par un subtil mélange de plaisant et de sérieux, une devise, une sentence morale, un verset de la bible, une référence mythologique, l’évocation d’un personnage ou d’un fait historique, ou encore l’arcane d’une de ces sciences occultes fort prisées dans les milieux savants. J.-F. Wiser
Un ouvrage reconnu qui offre une mine documentaire.

Lumiere du graal

LUMIERE DU GRAAL

382 pages
Format 16 x 24

Pages intérieures 90 g Munken
Couverture Rives tradition blanc naturel 250 g

ISBN : 978-2-909554-22-8
Édition 2017
Prix 35 €

Il n’est guère dans notre langue de mot plus chargé de prestiges que Graal. C’est un maître-mot des littératures occidentales. Et sa force vient de ce qu’à l’objet d’abord signifié s’est substitué tout un ensemble d’idées et de croyances, comme il advient chaque fois que la réalité devient symbole sous l’effet d’un besoin de l’esprit ou d’une révélation.
Dans le champ de la pensée mythique, le Graal est une Voie Lactée ; il ensemence des cycles divers, allume sa lumière dans tous les coins du ciel. Il était donc du plus haut intérêt de reconnaître ses origines, d’en scruter la face cachée.
C’est René Nelli qui a assumé cette difficile entreprise. Mais en décidant René Guenon il s’est adjoint la meilleure autorité actuelle pouvant développer le sens ésotérique du Graal sans choir dans les spéculations hasardeuses qui étaient le danger de cette partie du recueil.
Jean Ballard.

Textes de : René NELLI – René GUENON – Hannah CLOOS – Joseph VENDRYES – Louis RIGAUD – Jean MARX – Yves Le HIR – Alex MICHA – Ernest HŒPFFNER – Myrrha LOT-BORODINE – Jean FRAPPIER – Friedrich RANKE – Jean FOURQUET – Antonio VISCARDI – Georges BURAUD – Françoise WIERSMA-VERSCHAFFELT

René Guénon

René GUENON
Sa vie, son œuvre

126 pages
Format 16 x 24

Pages intérieures 90 g Munken
Couverture Rives tradition blanc naturel 250 g

ISBN : 978-2-909554-15-0
Édition 2015
Prix 22 €

France-Asie Hommage
Frithojof Schuon : Défintions
Raymond Schwab : La place de René Guénon
El Hajj Abderrahman Buret : René Guénon et la voie de l’Islâm
S.E. Sonn Sann : Ce que je dois à René Guénon
André Preau René Guénon : son temps et son œuvre
René Daumal : Sur les livres de René Guénon
Emile Dermenghem : René Guénon
Dr. J.H. Probst-Biraben : Les bienfaits du message guénonien
André Allard : L’Olivier La notion de Tradition chez Guénon
Jean Herbert : René Guénon indianiste
Pierre et Jean-Louis Grison : Deux aspects de l’œuvre de René Guénon
André Rolland de Reneville : Le poids d’une œuvre
Robert Amadou : Hommage à René Guénon
Georges Toussaint La probité du refus
Abd er Rahim : Le dernier Imâm

Témoignages
André Gide : Pages de journal
Pierre Michel : Sens d’un hommage
Dr. J.H. Probst-Biraben : Ce que j’ai connu et compris de René Guénon
René Daumal : Lettre
Roger Bezault : Prestige et vanité d’une métaphysique
Henri Bosco : Entretiens en pays d’Islâm.

Rites, Rituels et symbolisme

RITES, RITUELS ET SYMBOLISME

Pierre Mariel

58 pages
Format 14 x 24

Pages intérieures 90 g Munken
Couverture Rives tradition blanc naturel 250 g

ISBN : 978-2-909554-16-7
Édition 2016
Prix 19 €

Eléments essentiels de toute initiation, le rite et le symbole sont étroitement liés par leur nature même, car tout rite comporte nécessairement un sens symbolique dans ses éléments constitutifs et, inversement, tout symbole produit des effets comparables à ceux des rites.
Cette identité foncière du rite et du symbole s’explique par le fait que le symbole est la fixation d’un geste rituel ; à tel point que, souvent, le tracé même du symbole doit s’effectuer d’une façon particulière, constante, rituélique.
Dans toute société traditionnelle, n’importe quel geste responsable reproduisait un modèle mythique, transhumain et par conséquent, se déroulait dans un Temps Sacré. Le travail, les métiers, la guerre, l’amour étaient des sacrements.
Revivre ce que les dieux et les héros avaient vécu in illo tempore se traduit par une sacralisation de l’existence humaine qui complète de la sorte la sacra­lisation du Cosmos et de la Vie.

Le Glaive et le Graal

LE GLAIVE ET LE GRAAL

Ivan de la THIBAUDERIE

74 pages
Format 14 x 22

Pages intérieures 90 g Munken
Couverture Rives tradition blanc naturel 250 g

ISBN : 978-2-909554-18-1
Édition 2016
Prix 19 €

Qu’est-ce donc que la chevalerie ? C’est, croyons-nous, un compagnonnage mystique, qui néglige les distinctions de richesse et de situation sociale, pour ne rechercher que la découverte de la connaissance, de la sagesse qui assurera le règne de l’amour et de la paix. De cette philosophie décou­lent des sentiments inconnus de la féodalité chrétienne, entre autres la charité sociale, l’égalité et souvent même la suprématie morale de la femme, un amour humain qui s’oppose au traditionnel orgueil guerrier.
Né du seul service militaire, spiritualisée par la retrouvaille d’une tradition oubliée, la chevalerie a disparu en tant qu’institution sociale, mais elle a transmis au monde, avant de s’assoupir, deux vertus qui la caractérisent : l’esprit de dévouement désintéressé au bien commun, et l’esprit d’une aristocratie internationale.

Cryptes de Saint Victor

Les CRYPTES de l’Abbaye SAINT VICTOR LEZ MARSEILLE

168 pages
Format 16 x 24

Pages intérieures 90 g Munken
Couverture Rives tradition blanc naturel 250 g

ISBN : 978-2-909554-04-4
Édition 2013
Prix 22 €

PRÉCIS HISTORIQUE
DESCRIPTION DE CES SOUTERRAINS

La “Notice sur les cryptes de l’Abbaye de Saint-Victor lez Marseille”, particulièrement bien documentée par un auteur érudit et anonyme est éditée par Veuve Marius Olive en 1864.
Il y est mentionné la légende des cierges verts provenant d’un périodique “Le spectateur du midi” du 2 février 1849.

La Légende des cierges Verts
D’Hyppolite Matabon
Réédition de la petite pièce versifiée et vendue jadis dans les cryptes de l’Abbaye de Saint-Victor.

Ouvrage cité par Fulcanelli dans le Mystère des Cathédrales et les Demeures Philosophales.

error: Content is protected !!